Le courtier d’assurances est un commercial, négociateur, qui sert d’intermédiaire entre un client et un assureur. Un courtier maîtrise, connaît et parle la langue des assureurs, il la traduit aux clients pour faciliter la compréhension. Il a également un important rôle  de conseil pour le client, en ce qui concerne les différentes options lui étant proposées – s’assurant ainsi qu’il choisisse la meilleure assurance en fonction du profil et des besoins du client, qu’il soit particulier, professionnel ou encore une entreprise. Enfin, il l’accompagne dans la signature du contrat, et se charge du suivi du client en adaptant le contrat en fonction de l’évolution de leur situation. Métier riche et exigeant, il impose un certain nombre de compétences et qualité. Dès lors, comment devenir courtier en assurances ? Et, surtout, comment exceller dans son activité ? Découvrez cela dès maintenant !

Comment être courtier en assurance ? 3 essentiels

Tout le monde peut devenir un courtier d’assurance avec ou sans diplôme. Néanmoins et bien qu’une formation ne soit donc pas nécessaire, un certain nombre d’impératifs doivent être observés :

#1 Essentiel : Le sens de la communication. En tant que commercial, le courtier sera souvent en contact avec la clientèle. Ainsi, il devra être capable de comprendre leurs besoins et de proposer des  solutions aux demandes des clients. Mais surtout, savoir communiquer est un atout dans le bon déroulement d’une négociation et lui permet également de paraître crédible vis-à-vis des assureurs.

#2 Essentiel : Un esprit commercialPour faire face à la concurrence et atteindre l’objectif fixé qui est de vendre des couvertures, protections et garanties pertinentes, il est important qu’un courtier d’assurance dispose de qualités commerciales fondamentales. On pensera notamment à une personnalité engageante et sympathique, une capacité d’adaptation, la persévérance, le sens de l’organisation, la compétence technique, l’aptitude relationnelle, etc.

#3 Essentiel : La validation des compétences. Devenir courtier exige que vous disposiez déjà d’une palette de compétences cruciales. Ainsi, il est nécessaire d’avoir effectué un stage professionnel d’une durée minimale de 150 heures, auprès d’une entreprise d’assurance, un courtier, ou encore dans un centre de formation. Vous pourrez ainsi démontrer que vous détenez toutes les clés nécessaires à l’activité de courtages, qu’elles soient juridiques, techniques, commerciales ou administratives.

  • A l’issue de la formation, le stagiaire reçoit un livret de stage de niveau I qui fait foi auprès de l’ORIAS (dont l’inscription au registre est obligatoire pour s’installer).

Vous l’aurez compris : le courtage exige un subtile mélange de compétences et de connaissances, mais aussi de qualités humaines fondamentales.  Si cela vous parle et que vous souhaitez être courtier en assurance, contactez dès maintenant Centrale Courtage et bénéficier du meilleur accompagnement possible dans votre installation.